A-Conséquences

Le stress engendre des conséquences « automatiques » lors de la phase d'alarme dans plusieurs zones du corps :

- le cœur (augmentation de la fréquence cardiaque) ;
- les vaisseaux (vasodilatation, qui permet aux muscles de recevoir plus de sang) ;
- les muscles (augmentation du tonus, contraction des muscles) ;
- la peau (horripilation, c'est à dire que les poils se dressent) ;
- l'appareil digestif (la digestion se ralentit) ;
- le cerveau (meilleur oxygénation pour augmenter la vigilance) ;
- les sens, comme la vue et l'ouïe (également pour augmenter la vigilance) ;
- les main sont humides (dû à l'augmentation du taux de corticoïde).

Il existe aussi des conséquences psychologiques, ressenties dans le corps entier tel que :
- le sentiment d'être sous tension ;
- des frissons ou des bouffées de chaleur ;
- de la peine à se concentrer et écouter ;
- la rupture dans nos pensées ;
- les inquiétudes.

 

 

Il existe toutefois d'autres conséquences à court terme, qui peuvent être résumées par le tableau suivant:

 

Les conséquences à long terme sont:

- les troubles musculo-squelettiques (mal de dos, tendinites...) ;
- des risques cardio-vasculaires ;
- les troubles psychologiques : le stress augmente le risque d'anxiété et de dépression par un facteur de deux à trois ;
- les infections : le stress peut affaiblir les défenses immunitaires ;
- les maladies de l'appareil digestif : l'ulcère duodénal  (causé par un excès de sucs gastriques ou par une hypersensibilité de la paroi interne de l'estomac), l'iléite (inflammation aiguë ou chronique de l'iléon (partie terminale de l'intestin grêle) caractérisé par des vomissements accompagnés d'anémie, de crampes abdominales, de perte de poids, de fièvre et parfois de sang dans les diarrhées) ;
- les maladies psychosomatiques : quelqu'un soumis au stress a plus de risque de développer une telle maladie, même longtemps après l'exposition à celui-ci.

En revanche, malgré les idées reçues, il n'est pas prouvé que le stress entraîne cancers, troubles de la thyroïde ou infertilité.

  • maladies psychiques  
  • maladies psychiques
  • Ajouter un commentaire

    Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

    ×